Quelles sont les étapes à suivre pour devenir serrurier ?

Très polyvalent, le serrurier doit gérer une large palette de tâches tous les jours. Si un tel métier vous intéresse, il est vrai que la documentation sur le sujet demeure insuffisante pour avoir une vue d'ensemble sur les différentes prérogatives, les spécialités, ou même les diplômes et autres certifications qu'il est nécessaire de passer pour pouvoir assumer ce rôle. Nous vous présentons tout cela et bien plus encore à travers cet article qui vous détaille ce métier de plus en plus prisé et pas qu'en raison de la rémunération. Bonne lecture !

Ou Serrurier
Ou Serrurier

Devenir serrurier : les études à suivre !

Qui dit métier dit le plus généralement études. Il serait donc bon de commencer par vous détailler les différentes voies académiques qu'il serait bon de suivre pour pouvoir aboutir sur ce projet professionnel, si jamais il s'agit bel et bien de ce que vous souhaitez faire. Dans la majorité des cas, c'est un CAP serrurier/métallier, voire un BEP qui vous sera demandé pour pouvoir décrocher votre saint Graal, soit le diplôme qui vous permettra d'exercer. Ce dernier est souvent indispensable pour les personnes les plus ambitieuses souhaitant accéder à des postes à responsabilité, notamment pour gérer des projets de grande envergure au sein des chantiers. 

Il existe cela dit plusieurs autres parcours et mentions qui peuvent éventuellement constituer des passerelles vers ce job, à savoir le BP serrurerie, le bac professionnel en structures, ou même en bâtiment. Le bac pro constitue une option intéressante, tout particulièrement si vous vous sentez dès votre jeune âge une envie et une tendance envers cette fonction-là. Le bac pro toutefois constitue un tremplin, mais ne suffit pas puisqu'il doit être suivi d'un BTS en construction métallique (avec un niveau Bac+2 au minimum) avec une mineure en ferronnerie d'art, voire pourquoi pas en aluminium afin de disposer d'un profil multi-casquette. 

Il serait donc dès maintenant pertinent d'aller vous renseigner par rapport aux formations, notamment en téléchargeant les plaquettes sur les sites Web des instituts, en contactant éventuellement les chefs de formation pour plus de renseignements, etc. N'oubliez pas également de demander plus de détails par rapport :

  • Aux tarifs ;
  • Aux conditions d'accès ;
  • Aux contenus des formations.

Ces dernières couvrent généralement un volet théorique, mais aussi un important volet pratique indispensable pour une bonne maîtrise et pour l'acquisition d'un bon savoir-faire.

En savoir plus sur le métier de serrurier 

Place à présent au métier de serrurier en lui-même et où il est principalement question de manier le métal. Il s'agit donc d'intervenir partout où la construction métallique est de mise, et donc dans le secteur de la mécanique, du génie civil, du bâtiment, des travaux publics, et bien d'autres encore. Vous l'aurez compris, les serruriers interviennent un peu partout et sont concernés par toutes sortes de travaux. 

De plus, une telle profession peut être exercée en tant que salarié, mais aussi à votre compte. Pour vous donner une définition légèrement plus précise-t-il s'agit de transformer le métal, mais de savoir le manier pour des travaux de dépannage, tout en se spécialisant notamment dans la construction et conception des clés et autres cylindres permettant d'assurer la sécurité. 

Il est donc question d'un travail délicat et très important ! Il est cela dit tout aussi important de réaliser tout le détail qui doit être alloué à la tâche qui incombe au serrurier. Le sans-faute est de rigueur puisque l'erreur n'est pas permise sous faute d'effractions, cambriolages et autres.

Serrurier métallier et serrurier dépanneur : les nuances !

Le serrurier métallier est un spécialiste qui ne se contente pas tout simplement de façonner du métal pour la confection des clés. Son champ d'expertise demeure plus étendu et concerne la fabrication de tous les supports mécaniques imaginables (ou presque). Nous citerons à titre d'exemple les balcons ou les rampes d'escalier, voire les fenêtres, etc. De tels travaux sont le plus souvent menés en chantier, mais peuvent s'effectuer auprès des particuliers également. L'intervention peut être combinée à celle d'autres experts tels que les charpentiers avec lesquels le serrurier-métallier travaille en étroite collaboration, notamment pour tout ce qui touche certaines structures (ponts et passerelles pour ne citer que celles-ci). 

Ils sont nombreux en tout cas à s'intéresser grandement à tout ce qui est histoire et architecture pour pouvoir se consacrer à la ferronnerie de l'art, cette dernière impliquant la réalisation des portraits et autres voûtes, et donc être en collaboration avec de grands artistes et architectes. Parmi les missions allouées : la réalisation des plans, la découpe, la soudure, et bien d'autres encore. Les ouvrages réalisés devront être soumis aux équipes pour une évaluation tout en assurant les entretiens et tant d'autres tâches qui ne se limitent donc pas seulement à la création du métal, mais qui orbite autour. 

Autre profil qui pourrait vous intéresser : le serrurier dépanneur qui représente tout simplement un serrurier-métallier davantage orienté dans tout ce qui concerne la serrurerie. Cela concerne donc la réalisation des clés et des gonds pour assurer la sécurité et protéger les accès, surtout qu'il confectionne essentiellement tout ce qui est coffres-forts, portes et autres portails. Voilà de quoi vous permettre de réaliser l'ampleur de ce boulot qui peut donc couvrir de très nombreux aspects contrairement à ce que vous pourriez penser. Autant donc vous poser dès maintenant les bonnes questions par rapport à votre éventuelle spécialisation !

Puis-je devenir serrurier sans avoir de diplôme ?

Hélas, vous ne pourrez pas ! En effet, il est ici question d'une profession qui répond à une réglementation et qui ne peut par conséquent pas être exercée à moins de justifier d'une certification ou d'un diplôme délivré par l'État. Pour les personnes ambitionnant de devenir serruriers dépanneurs, il est toujours possible de suivre des formations délivrées pour adultes et qui se déroulent de façon très intensive. C'est d'ailleurs le cas de la Formation Maîtrise Serrurerie Dépannage entre autres. Par la suite, rien ne vous empêche de fonder votre propre entreprise et ainsi travailler à votre compte. Pour cela toutefois, il est primordial de respecter certaines règles comme l'obtention du diplôme, le suivi d'un stage pratique (en rapport avec un métier artisanal, ce qui est le cas !) et qui doit être validé par une CM (donc Chambre des Métiers). Votre entreprise de serrurerie devra, elle aussi, répondre à certaines normes en vigueur, notamment en ce qui concerne la rédaction des statuts et l'immatriculation. 

Pensez également à tout ce qui est enregistrement de ces statuts, les dépôts des avis de constitution auprès d'un JAL (Journal d'Annonces Légales), etc.

Réglementation, salaires et autres informations sur le métier de serrurier

Mais encore, il serait intéressant de s'attarder aussi sur d'autres points concernant la réglementation que nous nous devons d'aborder en entier afin que vous ayez une vue d'ensemble par rapport aux lois en vigueur. Les prix et tarifs doivent impérativement être affichés afin de pouvoir être consultés librement par vos clients. La souscription à une assurance par rapport à l'exercice mené est obligatoire, et il en va de même pour la délivrance des paiements et factures, mais aussi par rapport à la décharge des pièces et toutes sortes d'autres appareils. Enfin, il est clair que le respect de toutes les normes en vigueur doit être au centre de toutes vos préoccupations, qu'il s'agisse de déchets, de respect de l'environnement, de désamiantage, et autres.

Ces points-là peuvent légèrement varier selon le lieu où vous travaillez (comme à titre d'exemple en chantier). N'oubliez pas que la Chambre des Métiers (et dont nous parlions un peu plus haut) est habilitée à vous donner pour titre celui de Maître Artisan après un minimum de deux ans d'expérience. Il s'agit d'un titre très prestigieux qui permettra d'augmenter votre cote auprès des clients ! 

Il est à présent temps de parler salaire, puisqu'il s'agit tout de même d'un autre point particulièrement important. Pour information, un serrurier fraîchement diplômé pourra très facilement toucher au minimum 1 400 euros bruts par mois. Les évolutions sont bien évidemment possibles avec le temps, à travers l'acquisition de l'expérience nécessaire. Un chef d'entreprise par exemple pourra prétendre à une rémunération nettement meilleure même si elle dépend en réalité tout particulièrement du chiffre d'affaires, du nombre de clients, de la manière dont l'entreprise est gérée et bien d'autres points encore. 

Pour en savoir plus et pour éviter toutes les mauvaises surprises, le mieux serait d'organiser un business plan afin de dresser de façon plus claire un modèle économique. Il s'agirait donc de définir de façon plus claire aussi bien votre chiffre d'affaires que votre éventuel statut juridique et ainsi prendre les décisions les plus adéquates par la suite. Si vous hésitez en tout cas à franchir le pas, nous vous encourageons vivement à tenter l'expérience, le métier de serrurier étant très intéressant, surtout pour les personnes passionnées et avides de nouveaux défis. Il s'adresse également à un public conscient des enjeux et de l'importance de bien faire pour assurer la sécurité et protection de toute chose et de tout un chacun.

Martin

Martin est le rédacteur en chef de la section Guide du site Ou-Serrurier.fr ! 15 ans d'expérience dans le monde de la serrurerie.

    1

Laisser un commentaire

error: