Comment sécuriser l’ouverture de ses volets roulants ?

Le bureau d’études TBC Innovations note que les volets roulants comptent pour environ 70% des ventes en France. Élément plébiscité depuis plus d’une dizaine d’années, le volet roulant n’est pas qu’un accessoire esthétique, il est également le gage d’une excellente sécurité. Si vous désirez optimiser la sécurité de votre maison, voici quelques conseils qui vous permettront de prendre les bonnes décisions.

Ou Serrurier
Ou Serrurier

Quels sont les points sensibles d’un volet roulant ?

Bien que les volets roulants bénéficient d’une fabrication affichant d’excellentes performances, ils ont certains points faibles sur lesquels il faut s’attarder.

L’arrachement

On ne le sait pas forcément, mais la méthode la plus fréquemment utilisée par les cambrioleurs est l’arrachement. Il s’agit tout simplement d’arracher le volet roulant de ses rails. Cette technique peut être efficace, car les profilés en aluminium ou en PVC sont relativement fins et peuvent être déformés, pliés et arrachés en leur appliquant une force suffisante.

Le soulèvement

Très simple, cette technique consiste à soulever le volet et à l’enrouler dans son coffre. Efficace il y a quelques années, le soulèvement est désormais beaucoup plus difficile à effectuer, notamment grâce aux systèmes motorisés modernes.

La solidité du matériau

Les particuliers souhaitent bénéficier de volets roulants toujours plus fins et discrets, tout en désirant plus de légèreté pour utiliser moins d’énergie. Ce cahier des charges très serré pousse les fabricants à utiliser des profilés très fins et des matériaux très légers. Pour garantir une sécurité optimale, il faut impérativement opter pour des volets roulants en alu ou en PVC avec âme alu.
L’aluminium est en effet léger, rigide et très solide, des caractéristiques importantes pour face aux cambrioleurs.

Évaluer la sécurité d’un volet roulant

Pour déterminer les performances de volets roulants en matière de sécurité, vous pouvez compter sur quelques indicateurs, qui pourront par ailleurs être améliorés grâce à des équipements complémentaires.

IRP : L’Indice de Résistance à la Pression

L’IRP vous indique la pression qu’un volet roulant peut supporter. Cette pression peut s’exercer en poussant sur une face du volet ou en tirant dessus.

Logiquement plus cet indice est élevé, plus votre volet roulant est résistant. L’échelle de l’IRP va de 10 à 150 et représente la pression tolérée en kg. Pour bénéficier d’un volet roulant sécurisé, vous devriez envisager une menuiserie ayant un IRP de 80 ou plus.

Le label Volet Roulant Sécurisé (VRS)

Pour sécuriser vos volets roulants électriques, vous pouvez compter sur un label dédié : le VRS (Volet Roulant Sécurisé).

Indispensable pour beaucoup de compagnies d’assurance, ce label transcrit la résistance du volet roulant selon la norme A2P.

Il existe 3 niveaux de performances pour cette norme :

  • 1 étoile : Résistance à l’effraction de 5 minutes.
  • 2 étoiles : Résistance à l’effraction de 10 minutes.
  • 3 étoiles : Résistance à l’effraction de 15 minutes.

Le label VRS vous garantit en outre que le volet roulant électrique se bloque automatiquement s’il détecte une tentative d’ouverture suspecte.

La domotique : Une alliée importante

Si vos volets roulants sont reliés à une solution domotique, ou à une automatisation performante, vous bénéficiez d’une sécurité accrue. En effet la domotique vous permet de ne plus oublier vos volets roulants en position ouverte et peut même vous signaler une ouverture suspecte, que vous soyez à la maison ou non.

En outre, vous pouvez relier cette solution à une alarme, pour ne rien laisser au hasard.

Quels dispositifs privilégier ?

Si vous désirez bénéficier de performances supérieures ou si vous devez sécuriser des volets roulants déjà installés, vous pouvez vous orienter vers des accessoires sécurité qui sauront vous tranquilliser.

Le verrou automatique, la solution confort

Le verrou automatique est un verrou intérieur qui sécurise le volet lorsque ce dernier arrive en position fermée et le libère lorsque les lames commencent à s’enrouler. Cet élément automatique et très confortable bénéficie d’un fonctionnement très simple qui limite les problèmes et les pannes. Très efficace, le verrou automatique pâtit cependant de l’inconvénient d’une partie inamovible (de 2 à 3cm) ancrée sur le bas de la menuiserie.

Le verrou anti-pince : Le plus sécurisé

Ce système est le plus efficace, car il repose sur un mécanisme qui enserre le bas du volet sur chacun des côtés. On ne peut ainsi ni arracher le volet roulant ni le soulever. Le plus souvent, ce verrou dispose de 2 points d’ancrage situés au bas de la maçonnerie, qui présente les mêmes inconvénients que le système précédent. Sachez que si le verrou anti-pince est très efficace il n’est pas automatique et nécessite une action spécifique pour fermer et pour ouvrir le volet.

Le bloque-volet, la solution passe-partout

Si vous désirez installer un élément discret et simple d’utilisation, peut-être simplement pour vous tranquilliser, vous pouvez opter pour le bloque-volet. Beaucoup moins efficace que les autres solutions, le bloque-volet est à installer entre le volet et la menuiserie. Il suffit de tourner une molette pour qu’il fasse office de coin. Le volet est ainsi mécaniquement bloqué jusqu’à ce que la molette soit dévissée.

La serrure : Pour les cas particuliers

Enfin, si votre volet roulant est installé sur une menuiserie faisant office de porte d’entrée, vous pouvez lui ajouter une serrure. Fonctionnant comme les verrous, la serrure nécessite une clé pour ouvrir et fermer le volet. Pour des raisons de confort, cet élément est peu utilisé et reste cantonné à des cas très particuliers.

 

Nicolas

Nicolas, rédacteur spécialisé dans le secteur de la serrurerie. Guide, Tuto et questions réponses.

    1
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire

error: